Le Repas de la Mort

CHF 45.00

Yvonne Preiswerk
Préface de Georges Balandier

La mort fait parler, alors que les sociétés de la modernité la plus avancée la masquent ou la maquillent; alors qu’elles tendent à faire oublier que l’homme est « un être pour la mort ». Aux savoir-faire et calculs discrets des thanatocrates s’oppose le discours des thanatologues, si bien que la mort reprend la parole et devient parfois bavarde. Elle a plusieurs bouches, celles des historiens, des anthropologues et des sociologues, des philosophes et des essayistes. Après qu’Eros ait été libéré, et avec lui la « petite mort », Thanatos à son tour devient loquace.  (Préface)

En stock

Description

Catholiques et protestants aux enterrements
Visages de la culture populaire en Anniviers et aux Ormonts

De tout temps les sociétés ont porté un soin particulier à l’enterrement des morts. Or, si des études et des films nous ont habitués à l’exotisme sacré des autres civilisations, peu de recherches ont été faites dans notre pays. Serait-ce parce que le rituel funéraire est moins spectaculaire chez nous ou simplement qu’il est quelque part si proche qu’il mérite discrétion?

A travers le rituel funéraire et les repas d’enterrement, ce livre porte témoignage sur la force de la culture populaire dans nos sociétés rurales et sur les moyens que s’étaient donnés les communautés ancestrales pour assurer leur existence face à la mort et face au pouvoir.

Informations complémentaires

Poids 1.2 kg
Dimensions 22.5 × 17 × 5 cm
Editeur

Monographic SA Sierre
Collection "Mémoire vivante"

Année

1983

Etat

Couverture cartonnée illustrée, dos arrondi, état de neuf

Pages

381 pages